05/06 Newsletter Mai 2017

05/06 Newsletter Mai 2017

Kilian Jornet est un athlète qui a toujours su nous surprendre. Que ce soit en trail running ou en ski alpinisme, il a toujours relevé de nouveaux défis et ce quels que soient les formats, les distances, les environnements. Le catalan a traversé le monde en entier à la recherche d’espaces, de liberté, de bien vivre. Alors qu’il fêtera ses 30 ans (à peine !) cette année, il vient d’accomplir une nouvelle prouesse en atteignant le toit du monde, l’Everest (8848m). Ultime défi de son projet Summits Of My Life lancé en 2012 (il a gravi les plus hauts sommets de tous les continents), cet Everest lui avait échappé l’an passé suite à des conditions météo compliquées. Deux choses singularisent cette ascension extra-ordinaire.

D’abord son format alpin qui caractérise seulement 30 Everest sur les 600 accomplis depuis la première montée au sommet. Kilian est monté seul, sans cordes fixes ni oxygène artificiel…en format « light » comme il aime explorer la montagne, vite et prompt sur ses appuis.

Ensuite parce que suite à des douleurs à l’estomac, il a jugé qu’il n’avait pu réaliser son projet comme souhaité. Ainsi, après 4 jours de récupération au camp de base avancé (à 6500 mètres) et un point avec son ami et conseiller Seb Montaz, il a décidé de remonter au sommet de l’Himalaya. Au-delà du temps de 17h qui le place comme le second plus rapide de l’histoire par face Nord (à 15 min du record), il est le premier homme a réalisé une double ascension en moins d’une semaine.

La performance est vertigineuse, tout simplement incroyable. Nous avons beau connaitre Kilian comme un être extra- ordinaire, il vient une fois de plus de nous montrer qu’il est Unique. Au fond il n’y a pas vraiment de qualificatifs…c’est juste Kilian, un homme simple qui aime, vit et se passionne pour la montagne et l’élément naturel, un garçon qui vous donne la chair de poule tant il est lui-même et rien d’autre !

 Alors qu’il a déjà amorcé sa reconversion, Camille Lacourt s’est lancé un ultime défi pour revenir sur les terres de ses premières médailles, à Budapest. Se tiendront dans la capitale hongroise, les derniers Mondiaux du nageur formé à Font Romeu (les 4ème) suite à sa victoire il y a quelques jours lors des France qualificatifs. Il y nagera le 50 m dos avec pour objectif, à 32 ans, d’agrémenter un des plus beaux palmarès de la natation française.

 Ces derniers temps, nous faisons honneur à la jeune génération, aux athlètes qui voient en les prochains JO un graal. Camille et Kilian sont plus philosophes aujourd’hui mais leur attrait pour la performance n’a pas faibli. Ils sont et resterons des exemples. Superbe !

 Have a nice day J